TINGATINGA ART

LA COOPÉRATIVE ACTUALITÉS LES ARTISTES GALERIE LIVRE D'IMAGES MEMORY LIENS CONTACT

DE | FR | EN

La coopérative Tingatinga

L'atelier de peinture tanzanienne Tingatinga a été fondée dans les années 1960 par le peintre autodidacte Edward Saidi Tingaginta. Chômeur dans la capitale Dar es Salaam, il commença à peindre avec de la laque pour bicyclettes des animaux, des plantes et des scènes villageoises sur des panneaux en bois. Des amis et connaissances s'inspirèrent de son art, le transmirent et ajoutèrent leurs propres idées. Après la mort accidentelle de Tingatinga en 1972 dans une action de la police, ses amis poursuivirent dans ce style artistique qui est devenu un élément identitaire de la Tanzanie.

Après la mort tragique de Tingatinga, le groupe de peintre constitua une coopérative, la "Tingatinga Arts Cooperative Society" (TACS), dans le but de continuer l'oeuvre du fondateur. TACS fut enregistré le 28 juillet 1990. Actuellement, la coopérative est constituée de presque 100 peintres, hommes et femmes. Beaucoup d'entre eux ont adopté le style de Tingatinga, alors que d'autres expérimentent avec de nouvelles formes et de nouveaux thèmes. D'une part, la coopérative fonctionne comme école de peinture afin de former de nouveaux artistes et d'autre part elle tente de se faire connaître à l'étranger, afin de permettre à ses membres de vivre de leurs peintures.

Après s'être acquittés d'une cotisation d'entrée dans la coopérative, les membres reversent 15% de leur chiffre d'affaires à la coopérative. En comptant les familles des peintres (dont la plupart n'ont pas pu étudier au-delà de l'école primaire), ce sont actuellement entre 250 et 300 personnes qui vivent grâce à la TACS. Personne ne fait fortune, les ventes fluctuant énormément. Les mois de décembre, juillet et août sont les plus fastes, cependant les autres mois sont moins prospères.

En 1996/1997, l'association d'aide au développement Helvetas organisa une grande exposition de tableaux en Suisse. La somme réunie lors de la vente des tableaux permit à la coopérative de construire un atelier de peinture, puisque jusqu'alors les peintres travaillaient en plein air, ce que la saison des pluies rendait difficile.

Helvetas soutint la coopérative jusqu'en 2006 sur les aspects de la gestion, du développement de l'organisation et du marketing. Depuis 2007, la coopérative est indépendante financièrement et administrativement ; son apport à la culture et à l'identité tanzanienne est reconnu.
Cette page web offre la possibilité à la coopérative de faire connaître ses images et de les vendre.

 
Les peintres Tingatinga ne disposent pas de chevalet : certains peignent sur une table basse, d'autres sur leurs genoux. La place manque, les tableaux produits s'entassent sur les parois ou par terre, en attente d'acheteurs.